La Potion Magique de Georges Bouillon

On ne présente plus Roald Dahl et ses livres merveilleux, tous plus originaux les uns que les autres.
Ceux qui n'en ont jamais lu un doivent se précipiter sur Charlie et la Chocolaterie, Sacrées Sorcières ou Matilda, vous retomberez en enfance instantanément !

Georges est un petit garçon de 8 ans qui vit dans une ferme avec ses parents et sa grand-mère acariâtre. Un samedi matin, pendant que son père travaille aux champs, sa mère lui demande de s'occuper de sa grand-mère pendant qu'elle va faire les courses : à 11h il devra lui donner une cuillère à soupe de médicament.

Mais la grand-mère de Georges n'est pas vraiment quelqu'un de très agréable, et il en déduit vite que pour régler ce problème il suffit de lui mitonner un nouveau médicament qui la rendra plus gentille et plus dynamique... Il va donc parcourir la maison à la recherche d'ingrédients divers et variés à mettre dans sa casserole pour faire une potion magique unique en son genre !

Comme d'habitude on prend un plaisir fou à suivre les élucubrations de Roald Dahl (je me demande bien comment il était dans la vie de tout les jours...), et le style est encore une fois fluide et rigolo, agréable mais original.
Comme dans la majorité de ses livres, on a droit à quelques chansons bien trouvées (qu'est-ce que j'aimerais les avoir en musique) avec des rimes totalement farfelues.

La Potion Magique de Georges Bouillon a un peu fait office de madeleine de Proust chez moi, non pas parce que je l'avais déjà lu étant petite (même si c'est le cas), mais parce que "faire de la patouille" (comme on appelle ça quand on est petit) est une activité très répandue chez les 3-9 ans, et qui a toujours autant de succès à l'heure actuelle. Qui n'a jamais mélangé de la terre, de l'eau, des cailloux, et tout ce qui se trouvait à portée de main pour ensuite convaincre ses parents que c'était un gâteau délicieux ?

Ce que j'ai trouvé différent des autres oeuvres de Roald Dahl, c'est la distance entre Georges et sa famille, le peu de liens qu'ils semblent avoir les uns avec les autres, c'est assez perturbant... Bon d'accord, la grand-mère de Georges n'est pas vraiment une mamie gâteau, mais ses parents ne lui sont pas très attachés non plus et au final j'ai eu un peu l'impression que Georges était vraiment seul dans cette aventure (pas forcément dans le mauvais sens du terme, seul comme peut l'être un enfant de 8 ans qui s'invente son propre monde pendant qu'il joue).

Au final un joli goût de magie et de nostalgie pour un des Roald Dahl les plus rapides à lire ! (parfait pour les 8-10 ans qui n'aiment pas les histoires qui traînent en longueur).

Combien de cupcakes ?



Ce livre fait partie du Challenge Jeunesse, ce qui m'amène à 8/20.
(à moi la médaille en chocolat, wouhou !)


2 commentaires:

Ceinwin a dit…

J'adorais ce livre quand j'étais gamine! Les histoires pour enfants de Roald Dahl sont vraiment supers

mam'Schmocker a dit…

Je suis une inconditionnelle de Roald Dahl. Et ce livre-ci est mon 2ème préféré (le premier reste Les Deux Gredins).

Enregistrer un commentaire