Le Cercle Littéraire des Amateurs d'Épluchures de Patates


Quel titre mes aïeux ! Un livre qui ne se prend pas au sérieux à ce point-là ne peut être que drôle, non ? C'est en tout cas ce que je me suis dit, même si la couverture un peu "à l'eau de rose" (mais très jolie) m'a fait douter quelques secondes...

~

Juliet est le personnage central de ce roman épistolaire, celle dont les lettres nous accompagneront du début à la fin du récit. Nous sommes en janvier 1946, Londres se remet difficilement de la guerre et cette jeune auteure cherche un sujet pour son prochain article.

Une lettre venant de l'île de Guernesey va la lancer à la découverte d'une société littéraire très particulière, drôle, touchante et excentrique.
Au fur et à mesure des échanges de lettres entre Juliet, son éditeur, sa meilleure amie, son courtisan et les membres du Cercle Littéraire des Amateurs d'Épluchures de Patates, une réelle amitié se créée avec ces gens qu'elle n'a jamais rencontrés mais qui la touchent au plus profond de son être.

Et si ces quelques personnes et leur expérience de l'Occupation pouvaient être le sujet de son article ? D'un livre ?

~

Je ne lis que très rarement des romans épistolaires, le dernier en date ayant été Les Liaisons Dangereuses (que j'ai adoré, mais ça fait bien quelques années...), je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre venant de ce livre.

J'ai d'abord eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, on prend la vie de Juliet au vol et ça peut être un poil déstabilisant. Après la venue de la première lettre de Guernesey, j'ai dû me remémorer les différents personnages à chaque fois qu'un nouveau était mentionné, sinon j'aurais été totalement perdue.
Mais j'ai bien fait de ne pas perdre patience.

Une fois que tout le monde (ou presque) a été présenté, on se retrouve à suivre les récits des uns et des autres avec une avidité telle qu'il m'a été dur de poser le livre pour aller dormir : "Bon, juste une lettre de plus. Oh, celle-là elle était courte, encore une !".

Ça faisait longtemps qu'un livre si court ne m'avait pas fait rire et pleurer autant de fois (même si j'ai plus ri que pleuré, je vous rassure). Loin des récits austères sur l'Occupation Allemande, on vit ici, via les témoignages de quelques habitants de Guernesey, une Occupation où les soldats allemands ne sont pas forcément des monstres, et où des connaissances et voisins sont capables du pire pour un paquet de cigarettes ou une livre de farine...
Mais au milieu de tout ça, l'humour et le rire subsistent, et le plaisir de voir la vie fleurir au milieu du chiendent de la guerre est incommensurable.

Pour les quelques personnes qui comprennent l'anglais, j'ai relevé quelques citations géniales (désolée pour les autres, je ne l'ai pas lu en français, mais si quelqu'un les connait en français, n'hésitez pas, je mettrais le billet à jour!):

• "I can't think of anything lonelier than spending the rest of my life with someone I can't talk to, or worse, someone I can't be silent with."
• "That's what I love about reading : one tiny thing will interest you in a book, and that tiny thing will lead you on to another book, and another bit there will lead you on to a third book. It's geometrically progressive - all with no end in sight, and for no other reason than sheer enjoyment."
• "Yes she did - slapped her right across the face. It was lovely."


Au moment où j'ai refermé le livre, je me suis dit que c'était vraiment bien. Et plus j'y repense, plus je me dis que ce n'était pas seulement bien, c'était tout juste génial. Il n'y a pas un seul personnage qui ne soit pas attachant, pas une seule minute où je n'ai pas cru à la sincérité de l'auteur, pas une seule page où je n'ai pas pris de plaisir...
Le mot que j'utiliserais pour décrire ce livre est tout trouvé : charmant.

Combien de cupcakes ?


et bien sûr, le Cupcake Coup de Coeur !



5 commentaires:

Jana a dit…

Je suis globalement d'accord avec toi concernant le coté charmant de ce livre.
Malheureusement, je lui ai trouvé un certain nombre de défauts qui font que je ne le qualifierai pas de génial...

Mamzelle Bulle a dit…

Très bel avis, qui rejoint complètement le mien! Je suis aussi passé du rire aux larmes et tout comme toi, je ne voulais pas lâcher le livre (j'ai également été victime du syndrome: allez, encore une petite dernière, jusqu'à pas d'heure dans la nuit...;))

morgouille a dit…

Ce n'est pas un coup de coeur pour moi mais je te rejoins pour le côté charmant et j'ai tout de même passé un très bon moment !
J'ai noté pas mal de citations, et la deuxième que tu as relevée donne ceci en français : "C’est ce que j’aime dans la lecture. Un détail minuscule attire votre attention et vous mène à un autre livre, dans lequel vous trouverez un petit passage qui vous pousse vers un troisième livre. Cela fonctionne de manière géométrique, à l’infini, et c’est du plaisir pur."
:)

Pikachu a dit…

Trop chou le cupcake coup de cœur !
J'ai également eu du mal à rentrer dans l'histoire, mais une fois dedans, les pages filent... Ce livre m'a bien plu en fin de comptes ^^

Luna a dit…

Je suis totalement sous le charme de ce livre ! Il est touchant, poignant et le ton terriblement juste...
Je trouve que c'est un livre qui s'intéresse beaucoup au genre humain : un véritable coup de cœur !

Enregistrer un commentaire